Emily the Strange, morte d'ennui

" Les garçons sont tellement cons. Quand je pense à la connerie, je mise tout mon argent sur les garçons. Est-ce qu'ils font tout pour l'être ou est-ce inné ? "
Extrait d'Emily the Strange vol : 1
Si comme moi, vous en avez marre des petites filles blondes et niaises qui peuplent les contes de fées. Si comme moi, vous aimez l'humour de la série originale de "La famille Adams". J'ai la bande dessinée qu'il vous faut. 1991, la création d'Emily est d'abord purement mercantile, Rob Reger souhaitait décorer des autocollants et des t-shirts (voir le magasin en ligne ici) avec un personnage gothique, et quelques coups de crayons plus tard, la petite fille en noir était née.
En 2001, le personnage connaît une première adaptation en comics, puis une deuxième chez Dark Horse en 2003. C'est la deuxième série de comics que Soleil à décidé d'éditer en France.
Il existe aussi, en France, un recueil d'illustration "Emily the Strange, voir c'est décevoir"
Emily the Strange ne propose pas une histoire à suivre, mais une suite de sketchs d'une page ou deux. Les couleurs sont peu nombreuses, du noir, du blanc, du gris, parfois du rouge. Je parle, ici, du style le plus utilisé dans le comics, car plusieurs dessinateurs se relaient, chacun donnant, ainsi un autre style et d'autres couleurs le temps d'un sketch.
Cette brunette de 13 ans ne suit pas les tendances, et c'est tant mieux pour nous. Cynique et toujours blasée, Emily préfère l'obscuritée à la lumière et possède un avis sur tout. De l'enfer d'un restaurant scolaire (mort au Rap) à l'enfer des supermarchés (mort aux échantillons gratuits), tout est bon à Emily pour essayer d'imposer sa vision des choses. Elle n'est pas bizarre juste étrange. Toujours accompagnée par un de ses chats, elle en possède 4 : Mystery, Miles, Sabbath et Neechee. Neechee est la prononciation Américaine de Nietzsche. Des guests stars viennent parfois rendre visite à Emily le temps d'un sketch : Ozzie Osbourne pour une parodie ninja du Magicien d'Oz intitulée Le Magicien d'Ozzie, Marylin Mason pour une interview dans un parc d'attraction. L'humour est macabre sans être gore comme pour la parodie de "Sangdrillon". Cette bande dessiné possède tellement de références et de clins d'oeil dans ses dessins et ses textes qu'une première lecture ne suffit pas à tout saisir. En bonus cette édition propose en fin de volume une méthode pour dessiner Emily et une planche de stickers à coller partout. Un comics hautement fréquentable donc, ça tombe bien le volume 2 sort le 26 novembre.

"Emily the Strange, morte d'ennui" vol : 1, Rob Reger/Buzz Parker, 152 pages, Editions Soleil [2007]

Le fantôme de Rufus Jones et autres nouvelles

Ce livre à prix réduit, contient 5 nouvelles de Chester Himes, issues d'un recueil de nouvelles jamais édité en poche. Chester Himes est un écrivain noir, qui a écrit sur le racisme comme personne, à ma connaissance. La condition des noirs dans ses nouvelles est celles des années 1930/1960, ses héros sont noirs, pas toujours les plus intelligents et sont toujours victimes de la couleur de leurs peaux. Les blancs par contre, sont riches, méprisants vis à vis des noirs, et toujours prêt à lâcher la police sur eux. Chester Himes parle du racisme avec humour et sa sincérité dans ses descriptions de la vie quotidienne des noirs de cette époque, n'en est que plus émouvante.

-Le fantôme de Rufus Jones : Le vieux Rufus vient de mourir, et décide de prendre son temps pour assisté à son enterrement. St Pierre n'apprécie pas que l'ont soit en retard, pour se présenter devant lui. Quand le vieux noir rencontre enfin St Pierre, celui ci lui propose de le renvoyer sur terre dans la peau d'un blanc. Une nouvelle très drôle.
-Vers un enfer rouge : Deux frères dans une même prison, quand une des ailes de la prison prend feu, le frère aîné décide de braver les flammes pour sauver son cadet. Ce qu'il ne sait pas c'est qu'il a un ange gardien. C'est une bonne surprise, la fin inattendue est très réussie.
-Son dernier jour : Un condamné à mort vit son dernier jour, tout au long de la journée, il se remémore son passé et ce qui lui a valu d'être dans le couloir de la mort. Une nouvelle psychologique très cruelle pour son personnage principal et pour le lecteur.
-Dans la nuit : Des communistes blancs, militants pour les droits des noirs, sont rattrapés par la triste réalité concernant l'un d'entre eux. Encore d'actualité, le sujet de cette nouvelle est la discrimination à l'embauche.
-Encore une façon de mourir : Un honnête travailleur noir se fait volé ses économies. Après s'être plaint à des policiers blancs, sans résultat, il décide de se faire justice lui même. Très noir et violente, cette nouvelle finie le livre sur une note pessimiste.

Ce petit recueil est un amuse gueule sympathique à prix très doux. Idéal pour essayer Chester Himes si on ne le connaît pas.

"Le fantôme de Rufus Jones et autres nouvelles", Chester Himes, traduit par Lili Sztajn, Collection Folio[2000], Éditions Gallimard [1997], 91 pages.

La pire des choses


"Elle ne pouvait que se sentir attirée par moi, et le mariage n'aurait pas empêché qu'elle me revienne. Vous êtes bien revenue, vous...
Annie le regarda, interloquée :
- Moi ? Mais moi, c'est différent, je...
Il eut de nouveau son cynique sourire :
-Toutes les femmes disent ça. Il leur semble tellement plus élégant, tellement de meilleur ton de n'être pas comme leurs soeurs en Eve, d'être différentes...
-Je n'ai jamais pris une femme de force : l'attente aussi est une volupté."
Annie perdant le contrôle de son premier interrogatoire.

Je ne dois pas avoir de chance, on m'avait dit que les romans de cet auteur étaient bons, j'ai acheté, semble t'il, le plus faible. Tout commence pourtant bien, le premier chapitre nous présente les personnalitées du petit village de Mercy-on-Meers. Dés le deuxième chapitre, l'héroine, Annie Dargel, londonienne pur souche, arrive dans le village natale de son policier de mari, Stan. Elle y vient pour se reposer de sa récente maladie, en fait une rougeole, mais quand on a plus de 30 ans, c'est un peu la honte. La femme du maire ne tarde pas à lui mettre le grappin dessus, et l'invite pour le Tea Time.
Gwen Menc en parfaite hôtesse convit Annie pour le thé, mais aussi les femmes influentes du village : Adelia Murgatroyd, la romancière et Lady Cynthia Warren la châtelaine. Il est très vite décidé qu' Annie participeras au prix Sutton en tant que jury. Le prix Sutton se déroule tout les 5 ans et récompense le meilleur jeune comédien du village. Le gagnant se voit accordé la chance de partir à Londres, tout frais payé, pendant un an, pour percer dans le milieu. Cette année, se présentent : Joyce Ashton et Kathy Brent, Joyce est blonde, riche et méchante, Kathy est brune, pauvre et gentille. Je vous passe quelques pages, et l'on retrouve, Joyce assassinée. Comme Joyce venait de gagner le prix Sutton, grâce au vote d'Annie, tout les soupçons se porte sur la perdante, la Cosette locale... euh, je veux dire se porte vers Kathy Brent =).

Vers le dernier tiers du livre, le récit s'effondre. La faute à des personnages devenus hysteriques, les femmes tiennent ici les premiers rôles et n'en sortent pas grandies, . En parlant de premier rôle, je pourrais parler d' Annie, qui, à la moindre difficultés, réclame son mari : "Oh Stan ou est tu !", " Stan comme j'aimerais que tu sois là ! " un comportement incompréhensible pour le lecteur, tellement elle paraissait indépendante dans les premiers chapitres. Le pire, c'est que j'ai cru que son mari allait vraiment venir pour remettre de l'ordre. Et je ne vous parle pas des autres femmes, une vraie galerie de problèmes psychologique, soumises, niaises, manipulatrices... à croire que l'auteur a un compte à régler avec la gente féminine. Je vous épargne aussi la chute finale ridiculement théâtral, c'est votre jour de chance n'en abusez pas =).
Maurice-Bernard Endrèbe est un bon écrivain et j'ai eu la malchance de tomber sur ce livre moyen. L'auteur est fan d' Agatha Christie et cela ce sent dés le début de l'histoire. Le style est formidable, l'idée de donner le rôle déterminant à une femme, est bonne, le quatrième de couverture donne très envie de lire. Mais non, ce livre ne tient pas ses promesses. Mais je vais donner une autre chance à Maurice-Bernard Endrèbe (malgré le fait qu'il soit un gros macho), je vais lire un autre de ses livres.

"La pire des choses" [1947], M.B. Endrèbe, Librairie des Champs-Elysées, Collection Le Masque[1984], 157 pages.

Le lézard noir

"Vous savez, je suis persuadée que ce n'est pas une plaisanterie. C'est peut être mon sixième sens, appelez cela comme vous voulez, mais je le sens ! Il me semble que vous devriez rester sur vos gardes. "
Le lézard noir déguisée à Kogoro Akechi .

Tokyo, les années 30, un riche joaillier et sa fille se rendent dans un hôtel, pour rencontrer un prétendant potentiel pour la jeune fille. Mais depuis 6 mois, Iwase Shoei reçoit des courriers l'informant que quelqu'un va enlever sa fille Sanae. C'est pourquoi, il engage Kogoro Akechi, un brillant détective. Ce qu'il ne sait pas c'est que le kidnappeur n'est autre que le lézard noir et que celui ci ne vise pas Sanae mais un joyau, l'étoile Égyptienne. Dans le vestibule de l'hôtel, Sanae se lit d'amitié avec une très belle femme, Mme Midorikawa, Sanae ne se rend pas compte que sous des dehors affables, celle ci cache sa véritable identité et que sous la manche du kimono noir, il y a un lézard noir tatoué.

Ranpo Edogawa écrit une histoire courte mais dense qui ressemble à un jeu du chat et de la souris. Réjouissant de la première à la dernière page, il est facile de se laisser emporter. Une histoire sans temps mort, ni d'intrigue secondaire, avec des personnages tout de suite identifiables, la kidnappeuse sur d'elle, le détective plein de ressources, le riche joaillier, la jeune fille innocente.
Leurs psychologies sont réduites au stricte minimum, mais n'allez pas croire que certains personnages ne vous surprendront pas. Le lézard noir ,par exemple, est une femme,passée maître dans l'art du déguisement,qui ira jusqu'à parier avec Kogoro Akechi sur l'enlèvement de Sanae, prenant ainsi le risque de se trahir. Pourquoi ? pour avoir le plaisir de l'humilier ! L'auteur avec beaucoup d'humour se parodie, Kogoro Akechi citant une de ses nouvelles en exemple. Sous des apparences de polar classique, Ranpo Edogawa n'hésite pas à verser dans le fantastique, notamment dans le description du repaire du lézard noir, qui est particulièrement sordide. Cela m'a rappelé le film l'ambiance du film "la maison de cire" l'original, pas le remake avec Paris Hilton =).

Ce classique de la littérature japonaise, a été adapté au théâtre par Yukio Mishima et adapté au cinéma par Kinji Fukasaku (avec Mishima dans un second rôle). Le dvd est disponible en import. Pour en revenir au livre, je dirais qu' en 150 pages il réussit le tour de force de nous emmener de Tokyo à Osaka en passant par une croisière en mer mouvementée, avant de finir comme les meilleurs James Bond. Un trop petit livre pour une soirée lecture sans prise de tête.

"Le lézard Noir", Edogawa Ranpo, traduit du japonais par Rose-Marie Makino-Fayolle, Éditions Picquier Poche, 157 pages.

Dicodublog 1.1 : (Work in progress)

_Dicodublog : Mot inventé par Cultiste (le type vert à droite de votre l'écran) pour nommer son index, c'est moins précis que le dictionnaire et moins complet que Wikipédia (lien ? en fin de ligne).

_Asada Jirô : 13/12/1951- ? Romancier Japonais.
Ses livres sur ce blog : "Popoya" (?)

_Christie Agatha : 15/09/1890-12/01/1976. Romancière Anglaise.
Ses Livres sur ce blog : "Christmas Pudding" (?)

_David Peter : 23/09/1956- ?. Ecrivain Américain et scénariste de comics.
Ses livres sur ce blog : "Star Trek New Frontier : House of Cards" (?)

_Derleth August : 24/02/1902-04/07/1971. Écrivain et Éditeur Américain, Fondateur de la maison d'édition "Arkham House" (?)

_Edogawa Ranpo : 21/10/1894-28/07/1965. Écrivain Japonais.
Ses livres sur ce blog : "Le Lézard Noir" (?)

_Endrèbe Maurice-Bernard : 1918-13/07/1965. Journaliste, traducteur et écrivain Français. Son livre le plus connu est .
Ses livres sur ce blog : "La pire des choses, La vielle dame sans merci, .

_Fitzgerald Francis Scott Key : 24/09/1896-21/12/1940. Ecrivain Américain. Ses livres sur ce blog : L'étrange histoire de Benjamin Button (?)

_Fukasaku Kinji : 03/07/1930-12/01/2003. Réalisateur Japonais. Son film le plus connu est"Battle Royale"(?)

_Himes Chester : 29/07/1909-12/11/1984. Ecrivain Afro-Américain.
Ses livres sur ce blog : "Le fantôme de Rufus Jones et autres nouvelles"(?)

_Hilsenrath Edgar : 02/04/1926-?. Ecrivain Allemand.
Ses livres sur ce blog : "Fuck America"(?)

_Houellebecq Michel : 26/02/1956-?. Ecrivain Français. Son livre le plus connu est " Les Particules elémentaires". Ses livres sur ce blog : H.P.Lovecraft contre le monde contre la vie (?)

_Huston Charlie : xx/xx/xx-?. Ecrivain Americain. Ses livres les plus connus sont "Le vampyre de New York" et "Trop de mains dans le sac"(?)

_Kanehara Hitomi
: 08/08/1983-?. Romancière Japonaise. Elle est la fille de Ryû Murakami. Son livre le plus connu est "Serpents et piercings"(?)

_Kawabata Yasunari : 14/06/1899-16/04/1972. Ecrivain Japonais. Son livre le plus connu est "Tristesse et beautée". Aussi présent sur ce blog : "Les belles endormies".(?)

_Kremer Raymond Jean-Marie : 08/07/1887-17/09/1964. Ecrivain et traducteur Belge. Ses livres de la série des "Harry Dickson le Sherlock Holmes Américain" sur ce blog (1, 2) (?)

_King Stephen : 21/09/1947-?. Ecrivain Américain.

_Lovecraft Howard Philips : 20/09/1890-15/03/1937. Ecrivain Américain.

_Mc Dermid Val : 04/06/1955-?. Auteure Anglaise.

_Mishima Yukio : 14/01/1925-25/11/1970. Ecrivain Japonais.

_Murakami Ryû : 19/02/1952-?. Ecrivain Japonais. Ses livres sur ce blog : "Love & Pop".

_Ogawa Yoko : xx/xx/1962- ?. Auteure Japonaise. Ses livres sur ce blog :"L'annulaire".

_Perec Georges : 07/03/1936-03/03/1982. Ecrivain Français. Ses livres sur ce blog :"L'art et la manière d'aborder son chef de service pour lui demander une augmentation", "L'infra-ordinaire" .

_Proulx Annie : 22/08/1935-?. Romancière Américaine. Ses livres les plus connus sont "Brokeback Moutain", "Les pieds dans la boue".

_Queneau Raymond : 22/02/1903-25/10/1973. Ecrivain Français.

_Ray jean/Flanders John : Pseudonyme de Rayond Jean Marie de Kremer(voir ce nom), Jean Ray pour ses écrits en langue Française et John Flanders pour ceux en néerlandais.

_Steeman Stanislas André :
23/01/1908-15/12/1970. Ecrivain, journaliste et illustrateur Belge. Sees livres sur ce blog : "Autopsie d'un viol", "Une veuve dort seule".

_Takakura Ken : 16/02/1931-? Acteur Japonais. Son film le plus connu est "Le Yakuza" ou il partage la vedette avec Robert Mitchum.

_Wagner Roland Charles : 06/09/1960-? Ecrivain Français. Ses livres les plus connus sont "Celui qui bave et qui glougloute", "H.P.L. (1890-1991)".

_Wataya Risa : 01/02/1984-? Romancière Japonaise. Ses livres sur ce blog sont "Install" et "Appel du pied".

_Wilde Fingal O'Flahertie Wills Oscar :
16/10/1864-30/11/1900. Ecrivain Irlandais. Ses livres sur ce blog : "Le fantôme de Canterville".