Le fantôme de Rufus Jones et autres nouvelles

Ce livre à prix réduit, contient 5 nouvelles de Chester Himes, issues d'un recueil de nouvelles jamais édité en poche. Chester Himes est un écrivain noir, qui a écrit sur le racisme comme personne, à ma connaissance. La condition des noirs dans ses nouvelles est celles des années 1930/1960, ses héros sont noirs, pas toujours les plus intelligents et sont toujours victimes de la couleur de leurs peaux. Les blancs par contre, sont riches, méprisants vis à vis des noirs, et toujours prêt à lâcher la police sur eux. Chester Himes parle du racisme avec humour et sa sincérité dans ses descriptions de la vie quotidienne des noirs de cette époque, n'en est que plus émouvante.

-Le fantôme de Rufus Jones : Le vieux Rufus vient de mourir, et décide de prendre son temps pour assisté à son enterrement. St Pierre n'apprécie pas que l'ont soit en retard, pour se présenter devant lui. Quand le vieux noir rencontre enfin St Pierre, celui ci lui propose de le renvoyer sur terre dans la peau d'un blanc. Une nouvelle très drôle.
-Vers un enfer rouge : Deux frères dans une même prison, quand une des ailes de la prison prend feu, le frère aîné décide de braver les flammes pour sauver son cadet. Ce qu'il ne sait pas c'est qu'il a un ange gardien. C'est une bonne surprise, la fin inattendue est très réussie.
-Son dernier jour : Un condamné à mort vit son dernier jour, tout au long de la journée, il se remémore son passé et ce qui lui a valu d'être dans le couloir de la mort. Une nouvelle psychologique très cruelle pour son personnage principal et pour le lecteur.
-Dans la nuit : Des communistes blancs, militants pour les droits des noirs, sont rattrapés par la triste réalité concernant l'un d'entre eux. Encore d'actualité, le sujet de cette nouvelle est la discrimination à l'embauche.
-Encore une façon de mourir : Un honnête travailleur noir se fait volé ses économies. Après s'être plaint à des policiers blancs, sans résultat, il décide de se faire justice lui même. Très noir et violente, cette nouvelle finie le livre sur une note pessimiste.

Ce petit recueil est un amuse gueule sympathique à prix très doux. Idéal pour essayer Chester Himes si on ne le connaît pas.

"Le fantôme de Rufus Jones et autres nouvelles", Chester Himes, traduit par Lili Sztajn, Collection Folio[2000], Éditions Gallimard [1997], 91 pages.

Aucun commentaire: