Christmas Pudding

Christmas Pudding est un livre de saison, j'ai attendu Noël et son ambiance particulière pour me plonger dedans. Cet ouvrage d'Agatha christie est une compilation des premières enquêtes d'Hercule Poirot (le titre en vo est "Poirot's early cases") avec Miss Marple en guest star.

Christmas Pudding* (The adventure of the Christmas Pudding) : la nouvelle qui donne son titre à ce recueil. Hercule Poirot se fait inviter pour les fêtes de fin d'année chez une famille anglaise. Lors du repas de Noël, l'un des convives trouve un rubis dans le pudding. Avec le flegme qui le caractérise, Poirot subtilise le joyau et attend que le responsable réclame son bien.
Le mystère du bahut Espagnol (The Mystery of the Spanish Chest) : Madame Clayton est une femme mariée pour qui les hommes, mariés ou non, donnent littéralement leurs vies, pour elle, l'un s'est suicidée, deux autres ce sont provoqués en duel. Son mari est retrouvé mort dans un coffre de bois (le fameux bahut Espagnol), les soupçons se tournent vers son amoureux transit actuel. Poirot enquête.
Le mort avait les dents blanches (Four and Twenty Blackbirds) : Lors d'une conversation au restaurant sur les habitudes alimentaires, des vieux célibataires, Hercule Poirot s'inquiète du sort d'un vieil homme, habitué des lieux. Quelques semaines plus tard, la police le retrouve mort, au bas de son escalier. Un accident d'après la police, seul, Poirot doute de cette conclusion en apprenant la situation familiale du défunt.
Le souffre-douleur (The under dog) : Sir Reuben vient d'être tué, tout accuse son neveu Charles, mais la femme de la victime, Lady hashtwell, elle, accuse son secrétaire particulier. La veuve réclame l'aide d'Hercule Poirot pour innocenter son cher neveu, elle envoie sa dame de compagnie pour convaincre le détective.
Le rêve (The Dream) : Un milliardaire peu sociable, demande l'aide d'Hercule Poirot. Chaque nuit, Benedict Farley rêve qu'il prend son revolver et se suicide, toujours à la même heure 3h28. Son cas relevant plus du médical, le détective décline l'offre. Une semaine s'écoule et l'on retrouve le milliardaire mort, une balle dans la tête, son revolver près de lui. La police penche pour le suicide, Poirot pour un meurtre prémédité.
Le policeman vous dit l'heure (Greenshaw's Folly) : Madame Greenshaw est une vieille fille célibataire, sans famille proche, à l'exception d'un lointain d'un neveu, elle décide de léguer sa maison et son argent à sa gouvernante. Quelques semaines plus tard, après la signature du testament, celle ci meurt la gorge transpercée d'une flèche. Heureusement pour la police, Miss Marple est dans les parages et va faire preuve de ses talents de profileuse.

Dans son avant propos, Agatha Christie prévient le lecteur de prendre ses nouvelles comme un buffet de Noël, certaines sont des entremets : Le rêve, le souffre douleur, le policeman vous dit l'heure, d'autres des plats de résistance : Christmas pudding, le mystère du bahut Espagnol et même un sorbet en dessert : Le mort avait les dents blanches. Elle raconte même que Christmas Pudding est inspiré de ses souvenirs d'enfance. J'ai retrouvé avec plaisir les personnages d'Agatha Christie, malgré la petite taille des nouvelles de 30 pages pour la plus petite à 70 pages pour la plus grande. Un buffet de Noël trop court, en gourmand que je suis, j'aurais aimé un deuxième service =) . Joyeux Noël à tous.
(* Pour le pudding, avec de la graisse de rognons, c'est ici pour connaître la tradition et pour la recette)

"Christmas Pudding (Poirot's early cases)", Agatha Christie, traduit de l'anglais par Jean-Michel Alamagny, Éditions du Masque[1998], Édition Originale [1960], 250 pages

4 commentaires:

Neault a dit…

Original comme idée de cadeau ce "Christmas Pudding". L'organisation des nouvelles en repas me plaît bien.

J'en profite pour te souhaiter de bonnes fêtes Cultiste et de nombreux articles et lecteurs pour la bibliothèque d'Innsmouth en 2009 ! ;o)

Cultiste a dit…

Merci beaucoup à toi, Neault. Et je te souhaite la même chose.

Agatha Christie est toujours un bon choix comme cadeau, facile à lire, drôle (Aaah, l'humour anglais), et surtout elle convient à toute sorte de lecteurs, grand lecteur ou lecteur occasionnel.

la pantera rosa a dit…

J'ai surtout le souvenir de déception quand il s'agissait de recueils de nouvelles : parfois, c'était un coup d'éditeur, qui regroupait des nouvelles déjà parues ailleurs ; souvent, la "courtitude" ne permettait pas de retrouver ces charmants traits de caractère des héros "christiens".
Et oui, à la fin, c'est le docteur l'assassin ;-)

Cultiste a dit…

Je crois qu'il faut lire ce recueil de nouvelles d'Agatha Christie comme un bonus aux romans, rien de plus. La seule nouvelle un peu décevante est celle de Miss Marple, la plus courte. Mais pour moi, la qualité est là.

La plupart des nouvelles d'Agatha Christie en français ont déjà été publiées dans d'autres recueils français, parfois sous d'autres noms français, c'est pour cela que j'ai indiqué les titres anglais, qui eux, ne changent pas.
Voir la fiche Wikipedia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Adventure_of_the_Christmas_
Pudding_and_Other_Stories

L'édition française semble être un sacré bordel =) .