Le fantôme de Canterville et autres contes

Avec cet article, je vais commencer à vous proposer une série de récits classiques.
Tous ces livres seront dans la collection Librio et proposeront des histoires que j'avais lues il y a longtemps (au moins 15 ans pour certaines) et que je viens de relire. Le premier est un recueil de 5 contes d'Oscar Wilde. Car voyez vous j'avais envie de relire "Le fantôme de Canterville" =).

Le fantôme de Canterville : Ce conte met en scène les Otis, famille américaine venue s'installer dans la campagne anglaise (quelle idée !). Ils acquièrent le château de Canterville pour une somme dérisoire, le précédent propriétaire a eu beau les prévenir de la présence du fantôme de son ancêtre, les Otis s'obstinent. Sir Simon, le fantôme, lui a bien l'intention de les faire déguerpir.
C'est un choc des cultures, les Otis en pragmatiques n'ont pas l'intention de se laisser embêter par un vieux fantôme anglais. Sir Simon se prend des oreillers à la tête et se voit proposer de l'huile pour ses chaînes (parce que la nuit, le bruit empêche les Otis de dormir). D'abord étonné de la muflerie de ces américains, il va devoir innover pour les faire mourir de peur. Le CV du fantôme est pourtant impressionnant et il en a fait mourir de peur plus d'un(e) mais visiblement les temps ont changés.

"Le Prince Heureux", "Le géant égoïste", "L'ami dévoué", "Le rossignol et la rose" sont les quatre contes qui complètent ce Librio. Mis a part "le géant égoïste" qui raconte la rédemption d'un géant qui refusait de laisser les enfants du voisinage jouer dans son jardin. Les trois autres histoires sont des fables animalières ou l'homme joue un rôle d'exemple à ne pas suivre, comme "L'ami dévoué" ou une linotte raconte à un crapaud solitaire, l'histoire d'amitié entre un meunier profiteur et l'honnête, et beaucoup trop gentil, Hans. "Le rossignol et la rose" ou un rossignol prend en pitié un étudiant en mal d'amour et part à la recherche d'une rose pour que celui ci puisse l'offrir à sa bien aimée. Dans "le prince heureux", Un soir d'automne, une hirondelle se lie d'amitié avec un statue de prince et tous deux observent les humains en contrebas. ils vont tenter, à eux deux, de venir en aide au plus pauvres des alentours.

Si le fantôme de Canterville est une nouvelle toujours aussi agréable à lire surtout grâce à son humour "so british" et à sa fin inattendue, les autres nouvelles sont de qualités inégales, un brin vieillottes ("Le géant égoïste" surtout !) et ont toutes comme point commun d'avoir une fin moralisatrice (proche des fables de La Fontaine).
Ce Librio vient de me donner envie de relire un Oscar Wilde plus consistant et c'est probablement sa principale qualité.

"Le fantôme de Canterville", Oscar Wilde, Traduit de l'anglais par Jules Castier, Le Prince Heureux", "Le géant égoïste", "Le rossignol et la rose", "L'ami dévoué", Traduient par Albert Savine, Collection Librio, Editions J'ai Lu [2003], N° 600, 95 pages.

Aucun commentaire: