Le chat et le diable

Un pont ? Bien sûr que les habitants de Beaugency en voulaient un, mais que leur en coûterait-il ? « Pas un sou, dit le diable, tout ce que je demande, c'est que la première personne qui passera le pont m'appartienne. » Le maire accepte le marché. Le pont est construit en une nuit et, au matin, les villageois, ravis et apeurés, contemplent le prodige. Mais personne n’ose traverser. Le maire arrive alors, tenant d’un bras un seau d’eau, de l’autre un chat...

Exceptionnellement, pour cet article informatif, je ne ferais pas le résumé de ce livre, le petit texte reproduit plus haut racontant déjà une grande partie de l'histoire (les trois quart du livre en réalité).

Pour la première fois édité en France en 1966, le seul conte pour enfants écrit par James Joyce a été réédité cette année dans un fac-similé de l'édition originale.
Cette édition est en tirage limité et dans le cadre d'une offre promotionnelle (2 livres achetés dans la collection l'imaginaire chez Gallimard = un le chat et le diable offert*). On peut aussi le trouver sur des sites d'enchères en lignes, à des prix encore raisonnables (8€).

Bien qu'il s'agisse d'un conte pour enfants, cette édition ne leur est pas destinée, les fins dessins à l'encre de Chine et le style parfois abstrait de Jean Jacques Corres ne rendant pas ce livre très attractif pour les enfants. Je ne parle pas du papier granuleux ,sur lequel elles sont reproduites, très beau, mais fragile. Une édition pour les amateurs de beaux livres à garder hors de portée des petites mains pleines de Nutella.

Les parents soucieux d'offrir à leur progéniture (gavée de Chocapic), un conte de James Joyce se tourneront plutôt vers l'édition moderne et colorée chez Folio Benjamin (ici). Elle est conseillée par l'éducation nationale et date de 1978, mais elle est toujours réédité depuis cette date. Cette édition pour la jeunesse (Pokémon) présente l'avantage d'avoir une préface de Stephen Joyce, à qui son grand père écrivain avait destiné ce conte à l'origine.
Un conte irlandais qui se déroule en France écrit par l'auteur d'Ulysse reste une bonne affaire quelque soit l'édition que vous choisissez.

* Officiellement voilà comment fonctionne cette offre, mais si comme moi, vous connaissez votre libraire, il vous sera offert sans obligation d'achat =p.

Le chat et le diable, James Joyce, Illustration Jean Jacques Corre, Traduit de l'anglais par Jacques Borel, Edition Gallimard [2009], Edition original Faber & Faber [1965], Edition Originale Française [1966]. 64 pages

2 commentaires:

Wade Wilson a dit…

J'aimerai bien savoir comment ça se termine! Bon ben va falloir que je pique 8 euros dans la caisse...

Cultiste a dit…

Je dirais que la fin ne plaira pas aux amis des animaux ^^