Top 10 des réalisateurs américains en activité

Le 11 octobre dernier, j'ai de nouveau été tagué par un de mes confrères blogueurs. Il ne s'agit pas cette fois de parler de ma modeste personne, mais de réaliser un top 10 des réalisateurs américains ayant réalisé un film dans les dix dernières années. Comme je suis une forte tête de nature et que j'aime me démarquer, j'ai décidé de faire un top 10 (13 en fait) des réalisateurs oubliés des autres classements. Je remercie la personne responsable de mon tag Wade Wilson (son top des réalisateurs : ici) qui m'a permis de parler de certains de mes réalisateurs/films préférés et de mettre de jolies images (cliquables) sur mon blog.
Attention, un de mes acteurs fétiche se cache (très mal) dans ce classement, sauras tu le retrouver ami lecteur ?

Edit du 06/11/2009 : Correction des photos, de quelques fautes de frappes, d'orthographes, d'une grosse erreur de filiation (ok, j'avais bu !) et rajout d'un réalisateur en hors classement.



Hors classement : Edward James Olmos
J'avais en tête de le placer dans le classement dés le départ mais après vérification, il n'avait aucuns des critères requis.
Il est surtout un réalisateur de série télé (des épisodes de Miami Vice et Battlestar Galactica entre autres). Ce qui lui vaut une place dans ce classement, c'est son unique film : American Me (Imdb), littéralement Américanise moi (Sans rémission en vf). Film sur l'intégration raté, sur la prison, l'impossible réhabilitation et l'implacable  système judiciaire qui broie un individu sans discernement. Un premier film riche, tiré d'une histoire vraie qui m'a beaucoup marqué.



10 : William "Bill" Paxton
Bill Paxton doit sa dixième place à un visionnage récent, par votre serviteur, de son Frailty (Emprise en vf), son premier film. Frailty (Imdb)est un petit chef d'oeuvre de noirceur avec une portée religieuse qui a du faire s'évanouir ce bigot de Mel Gibson. Frailty raconte l'histoire d'un homme (Bill Paxton) qui reçot un ordre de Dieu lui demandant de tuer des démons ayant pris apparence humaine. Dans sa folie meurtrière, il entraîne ses deux jeunes fils adolescents. Le film a reçu un excellent accueil de la part de la critique américaine (sauf en France évidemment !) mais n'a jamais réussi à trouver son public. En 2005, Paxton réalise son second film sur un golfeur des années 30, de facture très classique et pétrit de bons sentiments, The greatest game ever played (Imdb).





9 : Denzel Washington
Encore un acteur réalisateur qui, lui aussi, n'a réalisé que deux films et comme William Paxton ses deux films sont inspirés d'histoires vraies. Denzel Washington s'est rendu compte avec le succès de Malcom X de Spike Lee (pour lequel il n'obteint pas l'oscar du meilleur acteur, le sujet du film étant trop racial pour les Oscars... Oscars rimant avec connards !) que les films pouvaient avoir une influence positive sur sa communauté. Ses deux films sont donc des films à caractères sociaux et raciaux, The great debaters (Imdb) raconte, dans les années 3O, la participation d'une équipe d'universitaires afro-américaine à un concours interraciales de débats, Antowne Fisher (Imdb), l'histoire d'un officier de la Navy obligé d'affronter son passé douloureux pour contrôler ses accès de violences.
J'ai bien aimé ses deux films qui malgré leurs messages positfs ne tombent jamais dans la facilité et la mièvrerie (le sujet d'Antowne Fisher est d'ailleurs particulièrement delicat).
Rien que pour ça Denzel Washington mérite d'être dans ce classement





8 : Brian Yuzna
Dans la vie d'un réalisateurs il y a des hauts et des bas. Brian Yuzna est pour l'instant dans le creux de la vague. Son dernier film, Beneath still waters (Imdb), est très moyen (je suis trop gentil !), Des monstres invoqués par un homme se prenant pour Aleister Crowley bouffent les habitants d'une petite ville. Brian Yuzna est pourtant capable de mieux comme Beyond re-animator (Imdb), troisième film inspiré par la nouvelle de Lovecraft (voir le numéro trois de ce top ^^) qui assume son humour gore de manière très décomplexée.
Il a aussi réalisé son équivalent de Terminator, un film de série Z du nom de Rottweiller (Imdb, oui oui un chien robot) tellement mauvais qu'il en est hilarant. Un réalisateur capable du meilleur comme du pire donc mais qui parvient à entrer dans ce top grâce à l'attente insupportable que me procure son prochain film House of re-animator le quatrième volet de la série (Imdb, sortie prévue en 2010).





7 : Spike Lee
J'aurais pu ne pas mentionner Spike Lee tellement ses deux derniers films sont passés inaperçus en France (et à juste titre, La 25th heure et She hates me sont merdiques) mais il mérite largement sa place ici pour tous ses films antérieurs (Do the right thing, Clockers, Malcom X etc). C'est pourtant pour un autre film qu'il est présent dans ce top : Bamboozled (The very black show en vf) (Imdb) qui raconte avec humour l'histoire d'un producteur de télé noir obligé de monter un show raciste pour se faire virer (avec Damon Wayans et Jada Pincket-Smith).
J'ai tellement aimé ce film que je l'ai commandé en dvd zone1.





6 : Sean Penn
Depuis son rôle dans Mystic River, j'ai envie de lui casser la figure (oui je confonds parfois réalité et fiction ^^) mais j'aime ses films. Son The indian runner (Imdb) avec Charles Bronson dans son dernier rôle et surtout  Crossing Guard (Imdb) qui raconte la vengeance d'un père sur le meurtrier de sa fille. Deux films jusqu'au boutiste que j'ai adoré, Into the Wild (Imdb) m'ayant lui, beaucoup moins marqué.





5 : Ethan et Joel Coen
Bien que j'ai apprécié leurs derniers films, Burn after reading (Imdb) et No country for old men (Imdb) ils ne m'ont pas donnés envie de hurler au génie. Les frères Coen sont présents dans ce top surtout pour leur filmographie passée (Fargo, Miller's crossing, The big lebowski, Blood simple, Barton Fink, The barber ) et la sortie en fin de cette année de leur dernier film A serious man (Imdb) que j'attends avec impatience et fébrilité.



4 : Albert et Allen Hugues
Encore des frères. Après s'être fait remarquer du grand public avec un honnête From Hell (Imdb), vu la densité du matériel original, le film s'en tire bien. Les réalisateurs de Menace II society (Imdb), un film qui a très mal vieilli, et de Dead Présidents (Imdb) (Génération sacrifiée en vf) un film en noir et blanc sur la guerre et ses conséquences. Les voilà qui s'apprêtent à sortir un film post-apocalyptique : The book of Eli (Imdb) avec Denzel Washington (en acteur principal et producteur) et Gary Oldman.
C'est dire à quel point ils sont éclectiques, les jumeaux Hugues et combien moi je l'attends leur Book of Eli.





3 : Stuart Gordon
Un grand barbu avec de l'embonpoint et des lunettes, non il ne s'agit pas de Georges "May the force be in your ass, fans" Lucas, mais de Stuart Gordon. Le seul et unique réalisateur ayant réussi des adaptations d'Howard Phillips Lovecraft au cinéma.
Le film Re-animator (imdb), produit par Brian Yuzna, lança sa carrière au cinéma er depuis il n'a plus cessé de touner des films de genre. Il a réalisé le sympathique Fortress (Imdb) qui aurait probablement été meilleur sans Christophe Lanbert. Space truckers (Imdb) un petit film de SF génial, injustement méconnu (mais qui a beaucoup vielli) et jamais sortit en dvd en France (je possède le dvd zone1). Après ses deux tentatives dans le genre Sf, il revient à Lovecraft en adaptant librement Le cauchemar d'Innsmouth au cinéma (Dagon Imdb) et pour lpour le compte de la série tv Master of horror (Imdb) en 2005 Dreams in the witch house (Imdb), une adaptaton fidèle de la nouvelle de Lovecraft La maison de la sorcière, et en 2006 Black Cat, d'Edgar allan Poe (Imdb) ou il retrouve son acteur fétiche Jeffrey Combs*

*Pour la petite histoire et pour faire mon malin, je tiens à préciser que l'autre acteur fétiche de Stuart Gordon, Ezra Godden (Dagon et Dreams in the witch house) est le jumeau de Jeffrey Combs en plus jeune.





2 : James Mangold
J'ai découvert James Mangold avec Copland (Imdb) le seul film ou Stallone arrive à être émouvant. Ce que j'ignorais c'est qu'avant Copland il avait réalisé un autre film que j'avais aimé : Girl, interrupted (Imdb) avec la jolie Winona ryder et Angelina "Pitt" Jolie dans un rôle gentiment trash. Depuis ses deux films, il a réalisé Identity (Imdb), un Walk the ligne (Imdb) avec un Joaquim Phoenix en état de grâce et un remake très moyen de 3h10 pour Yuma (Imdb) plombé par des erreurs de casting (Le bovin Russel Crow en remplacement de Glenn Ford est une honte, Christian Bale, lui est parfait)





1 : Keenen Ivory et Damien Dante Wayans
La famille Wayans est depuis deux générations dans le milieu du cinéma et de la télé, Keenen Ivory et son neveu Damien Dante (il est le fils d'une de ses soeurs, madame Wayans ayant eu 10 enfants).
Les Wayans ont commencé par conquérir la télé avec une émissions inspirée du Saturday night live version black In Living Color (Imdb). L'émission n'obtint pas un grand succès d'audience, mais devint culte dans la communauté noire américaine.
Dans cette émission, les frères Wayans tenaient tous les rôles devant et derrière la caméra. Une habitude qu'ils ont garder de nos jours pour le cinéma ou la télé. Certains furent vite repérés par le cinéma notamment Keenen (et dans une plus grande mesure Damon, Marlon et Shawn). En 2000, Keenen réalise Scary movie (Imdb) et en 2001 sa suite Scary movie 2 (Imdb) . Malheureusement le second opus est un four au box office (les spectateurs sont des cons ! ^^) et Keenen est viré de la production du troisième opus.
En 2004, il revient avec White Chicks (Imdb) un remake à peine caché de Certains l'aiment chaud (en version black).  une de mes comédies préférées et de loin. Je suis très content de vous apprendre qu'une suite, White Chicks 2 est en production.

Damien Dante est contrairement à Keenen un habitué des salles obscures, son premier film va sortir en France, le 28 octobre prochain (je lui prédis déjà une entrée fracassante dans le top 3 des films du blog Millenium visions ^^ ). Il a fait ses début en réalisation sur la série télé de son oncle Damon, My wife and kids (Imdb) (Ma famille d'abord en vf)
Dance Flick (Imdb) (Dance movie en vf) son film suit la ligne des films parodiques type Scary Movie et se moque méchament des films de dance idiots sorties ses dernières années au cinéma.


C'est normalement mon tour de tagué un autre blogueur, mais je préférerais, plutôt que de nommer arbitairement un innocent blogueur, que ceux qui le désirent et qui passent par ici reprennent ce tag volontairement.
Que les volontaires se désignent dans les commentaires, je me ferais un plaisir de mettre un lien dans cet article menant vers leurs blogs.

6 commentaires:

Vance a dit…

Osé. Mettre les Wayans en premier, il fallait oser. Mais comme j'adore Reanimator, je ne peux pas t'en tenir rigueur.
Dagon est si bien que ça ? On ne m'en a pas dit que du bien...

Cultiste a dit…

Dagon,est la meilleure adaptation de Lovecraft à ce jour* et un bon petit film de trouille. Il n'est pas parfait mais presque.
*avec re-animator et le segment Dreams in the witch house dans la saison 1 de Masters of horror.

J'adore tous les Wayans brothers (et cela depuis longtemps) et je ne compte pas me faire soigner sinon qui me fera rire jusqu'aux larmes au cinéma, hein qui ?.

Wade Wilson a dit…

Wouahou ça c'est un TOP vraiment étonnant! Je ne suis pas fan des frangins Wayans, mais je respecte ton point de vue qui a le mérite d'être original!
Plutôt sympa de trouver ici Bill Paxton ou les frères Hugues (dont j'attends aussi The Book of Eli avec impatience!); j'ai finalement bien fait de te tagguer, ça permet de mettre à jour ton éclectisme cinématographique;)

Cultiste a dit…

Je viens corriger mon article et j'ai en profité pour rajouter un réalisateur.

@Wade : Oui je suis écléctique mais si j'avais vraiment voulu faire un classement "classique" des meilleurs réalisateurs américains seulement quatre d'entre eux auraient fait partie du classement.

Vance a dit…

Est-ce que Reanimator est sorti dans une bonne édition DVD ? Celle que j'avais avant de déménager était vraiment pourrie.
Et Dagon, il me le faut. Cthulhu (m'y) oblige...

Cultiste a dit…

En zone 2, je te conseillerais la dernière édition en date chez Seven Sept que je possède. Elle correspond à l'édition millenium américaine (double dvd). Les bonus ne sont pas grandioses (des interviews principalement) mais le prix est très abordable (10/15€)et l'édition est de qualité (son, image).