Spock Réflexions

Ce blog manque de Star Trek c'est une évidence.
Heureusement pour moi, et donc pour vous chers lecteurs le meilleur éditeur de comics en France a pensé à mo... vous.
Le précédent Tpb Star Trek traduit par Delcourt (Star Trek Compte à rebours) ayant visiblement bien marché.
Delcourt se décide à traduire le dernier comics d'IDW dans l'univers Trekkien.
Comme Star trek Countdown, Spock Réflexions est une préquelle du film de JJ Abrams. Une préquelle de la préquelle en quelque sorte.
IDW après le succès des 4 épisodes de Star Trek Countdown (et du TpB les réunissant) a cherché à rentabiliser sur sa préquelle dessinée et à mis en chantier deux nouvelles séries limitées de quatre comics chacune. L'une autour du personnage de Spock et l'autre autour de Nero (sortie en Tpb fin mars et pré-commandé par votre serviteur en vo :p )



L'espace infini. Deux passagers d'un transporteur, bloqués à la frontière des territoires de la Fédération, attendent la permission de poursuivre leur route vers la Terre. Durant ce voyage, Spock se remémore sa vie passée : de son enfance à batailler pour se faire une place dans la société vulcaine, jusqu'à la visite du Capitaine Harriman à bord de l'Enterprise peu après la mort du Capitaine Kirk. (Resumé éditeur)

Le film d'Abrams voyait se confronter Spock et Nero, dans Star Trek Countdown naissait le début de leur affrontement. Alors que restait il a raconter au public du film et aux vieux briscards de l'univers de Gene Roddenberry ? Réflexions offre une première réponse en racontant les moments marquants de la vie de Spock par le biais de souvenirs des évenements qui l'on amené au fur et à mesure vers sa première rencontre avec Nero.
L'histoire se déroule après le film Star Trek Generations (Imdb).
Dans le film, l'équipage du commandant Picard (The next generation), assisté par l'équipage des années 60, étaient témoin de la seconde et définitive mort* du commandant Kirk. Lors de la pré-production du film, Leonard Nimoy refusa de participer au film. Résultat Spock est au abonnés absents pour pleurer Kirk. Heureusement dans la série Tv, Star Trek Tng (Saison 5, épisodes Unification), le personnage était montré entrain de tenter de rapprocher spirituellement les vulcains et les romuliens via un groupe clandestin. Il ne fallut pas longtemps aux scénaristes du film pour expliquer que si Spock n'était pas présent lors des évènements de Generations, c'est parce qu'il était occupé ailleurs. On appelle ça un retcon (Retroactive Continuity) Et c'est, cette excuse qui est utilisé dans Spock Réflexions comme point de départ de l'intrigue.
* non je ne vous expliquerais pas pourquoi ça serait trop long

Star Trek Countdown avait réussi le pari d'être accessible pour le lecteur lambda mais ce n'est malheureusement pas le cas ici. Les souvenirs de Spock sont autant de références à la série classique qu'a celle de The next generation. Pour le lecteur moyen français, n'ayant vu que le film, cela risque d'être cryptique. Pour un fan comme moi, bien entendu c'est très différent, les souvenirs de Spock, pour la plupart inédits, sont d'agréables moments de nostalgie. La rencontre dans un ascenseur avec Christine Chapel (amoureuse de lui dans la série classique) vaut à lui seul l'achat du livre et prouve le grand respect du scénariste vis à vis du personnage.
Les dessins de David Messina sont toujours aussi aléatoires en qualités, le beau côtoyant le laid (son Kirk est particulièrement raté mais bon c'est kirk après tout ^^). Le scénario fait parfaitement suite à Star Trek Generations et fait subtilement lien avec Star Trek countdown.

Star Trek Spock-Réflexions, Scénario Scott et David Tipton, Dessin David Messina, Delcourt [02/10], Edition originale IDW [2009], 95 pages.

10 commentaires:

Geoffrey a dit…

je me demande si selon les artistes le visage de Kirk suivra celui d'un acteur ou d'un autre ?

Cultiste a dit…

Normalement oui, il y aura des comics avec Kirk/Pine.

Les premiers romans Star Trek avec l'équipage de Kirk/Chris Pine arrivent en vo cette année et racontent leurs missions après le film.
L'univers du film est nouveau et reste encore à défricher, les romans vont servir à ça. Les comics arriveront probablement après.
Pour l'instant IDW se concentre sur l'adaptation du film en comics (6 volumes prévus)

The Bursar a dit…

Je connaissais l'existence de cette autre préquelle, mais je ne pensais pas qu'elle était déjà sortie. J'ai un peu peur d'être déçue par cette tentative pour raconter la vie de Spock.

Dr. Strangelove a dit…

Juste pour info, le double épisode Unification (excellent au demeurant) se trouve dans la saison 5 de ST-TNG (ép. 7 et 8). Je suis en plein dedans , alors je me permet cette remarque. Sinon, cette série de comics trekkie (celui-là et le précédent) font décidément bien envie, il est temps pour moi, de retourner au boulot remplir le porte-monnaie...

Cultiste a dit…

Merci de me corriger Dr Strangelove, j'ai fais confiance à ma mémoire et voilà le résultat.

Cultiste a dit…

The Bursar : Disons que si tu aimes Spock et que tu connais sa vie, tu adoreras les clins d'oeil sinon tu peux facilement t'en passer.
Par contre j'attend beaucoup plus de Star Trek Nero qui lui devrait proposer du 100% inédit.

The Bursar a dit…

J'aime beaucoup Spock, mais je me suis aperçue que j'aimais moyennement les romans qui développaient des points du passé de Spock, mais en même temps, je suis très curieuse quant à la manière dont il s'est retrouvé installé sur Romulus.
J'ai vu sur amazon qu'il y avait d'autres comics sur la série, dont un qui raconte comment le Kirk de l'univers Miroir était devenu capitaine, ça avait l'air aussi très tentant.

Cultiste a dit…

The Bursar : Le problème c'est que si tu n'as pas vu le double épisode (Unification) de Star Trek tng qui raconte son installation sur Romulus, tu risques d'être perdue. Spock réflexions aborde bien le sujet mais de manière superficielle. Mon conseil : achète (35 € sur amazon) ou fais toi prêter la saison 5 de Star Trek The next generation (même si tu ne dois voir que le double épisode)

The Bursar a dit…

Je l'ai acheté l'année dernière, je voulais voir absolument cet épisode mais ça laisse des choses de côtés, d'autant plus que ça ne couvre pas tout ce qui s'est passé entre Star Trek VI et cet épisode, c'est un changement important. Mais je préfère Spock quand il n'est pas encore ambassadeur.

Cultiste a dit…

Oui ça laisse beaucoup de choses de côté mais c'est le point de départ de tout.
Il n'existe pas, à ma connaissance, d'autres épisodes consacré à la période romulienne de Spock.
Il existe peut être un roman officiel mais je n'en ai jamais entendu parlé.
Cette période fait partie des zones d'ombres de la série non encore clairement expliquées ou racontées.

si tu préfères sa période officier scientifique, il te reste les rares comics en vo et les romans (parfois bons ou parfois mauvais mais toujours en vo).