Star Trek Nero

Après la sortie de Spock réflexions (voir mon article), j'attendais avec impatience la troisième série de comics IDW autour du film de J.J Abrams. Consacrée au méchant du film : Nero. Sur le papier elle promettait énormément. Malheureusement elle ne tient pas ses promesses. Explications.

Attention spoilers, je dévoile dans cet article des passages clés du film.

L'histoire de Star Trek Nero débute peu après la destruction de l'USS Kelvin qui a entraîné la mort du père de James T. Kirk.
Nero vient de découvrir que Spock qui l'a pourtant précédé dans le trou noir à bord de son Jellyfish, n'en est toujours pas sortit. Obligé de remettre ses plans de vengeance à plus tard, Nero décide d'attendre que le vieil ambassadeur fasse son apparition dans le nouvel univers.
Après avoir réglé par la force un début de mutinerie, son vaisseau, le Narada est repéré par une patrouille Klingonne en maraude. Le vaisseau est en piteux état et est bien vite abordé, l'équipage romulien resiste avec courage mais doit finalement se rendre. Accusés d'espionnage, ils sont envoyés sur la planète prison de Rura Penthe...

Nero : Crucifiez moi ! Ma série est une arnaque !
C'est un peu les larmes aux yeux et le phaser sur la tempe que je vous annonce que la série Star Trek Nero en 4 volumes et réunit ici en Tpb est de qualité médiocre. Ce n'est pas tant l'aspect graphique que je déplore. David Messina réussit encore un fois à se surpasser aux dessins. Le vrai problème de Star trek Nero provient de son scénario, ou plutôt de son manque d'inspiration voir de son manque de couilles. Oui j'ai écrit couilles ! 
Sur les quatres comics contenu dans cet album, deux contiennent du matériel "original". Le premier volume raconte l'arrivée de Nero dans le nouvel univers, les jours qui ont suivit la destruction de L'Uss Kelvin et enfin sa capture par les klingons. Le quatrième volume, lui, narre l'arrivée de Spock (le vieux), sa capture par les Romuliens du Narada et son abandon sur la planète glaciaire de Delta Vega. Pour ceux qui ont vu le film et les scènes coupées du dvd, rien d'original, c'est du déjà vu.

Le Narada dans toute sa splendeur
Le deuxième comic raconte les vingt cinq années d'emprisonnement sur Rura Penthe, et les vaines tentatives des Klingons pour s'approprier les technologies futuristes du Narada. Mise à part les introspections de Nero et les apparitions fantomatiques de sa femme, pas grand chose à sauver dans cette partie. Le troisième comics est emblématique du problème de toute cette série de comic car il ne s'y passe rien mais alors rien. Nero et son équipage s'échappent de prison et vont à la rencontre d'une entité avant de s'apercevoir que cette rencontre ne sert à rien. Je ne vais pas spoiler l'identité de cette entité mais en guise d'indices, je peux vous dire qu'elle a un lien avec les Borgs et que l'équipage de STO la rencontre dans un des films.  Les possesseurs du Tpb Star Trek Countdown (voir mon article) on forcément déjà une petite idée.

 Voilà je crois vous avoir tout dit, le Tpb contient comme d'habitude les croquis de David Messina et les couvertures originales en guise de bonus.
En lisant ce Star Trek Nero, j'ai eu l'impression de me retrouver dans les années 90 ou j'achetais des comics Image. ils étaient beaux, mais les scénarios ne volaient pas très haut. Oh mon Dieu, j'ai dit du mal de Star Trek en rimes.

Star Trek : Nero, Alex Kurtzman et Roberto Orci (scénario), Mike Johnson et Tim Jones (adaptation), David Messina (dessin), Giovanna Niro (couleur), IDW publishing [02/2010], 100 pages.

3 commentaires:

Guillaume44 a dit…

Tout ceci sent la série marketing, non ?

Cultiste a dit…

Oui et non, jusqu'à cette mini série, Idw avait réussi à proposer du matériel original autour du film. (voir les deux liens dans l'article).
Quelqu'un ne connaissant rien à Star Trek pourrait même aimer cette mini série malheureusement moi j'y vois le travail de deux scénaristes paresseux qui se reposent sur leurs lauriers.

Guillaume44 a dit…

J'ai eu occasion de le lire et je partage ton avis dans ta chronique. Dommage donc :(