Du viagra dans la vinaigrette

Oui je sais. Je me suis plains, il n'y a pas si longtemps que des requêtes douteuses amenaient les pervers du net vers mon blog. Voilà que j'en rajoute une couche. Promis, juré, craché, le prochain livre c'est champagne et moules frites !

Marguerite n'a pas toujours eu de la chance avec la vie. Alors que sa soeur Rose a fait toute sa carrière comme petite main chez Madame Grès, Marguerite, elle, n'a pas eu l'occasion de passer son CAP, de faire dactylo ou infirmière. Alors, Marguerite s'est rabattue sur les hommes ; sa seule issue de secours. Rencontre, mariage, enterrement, construction, destruction, reconstruction, une gymnastique de la vie, à laquelle s'est toujours tenue Marguerite, guidée par son maître, Barbara Cartland et les conseils de sa bible à elle, le Larousse Médical. Pour aider et arriver à ses fins...
(Quatrième de couverture, 1ère partie)

 Eliane K. Arav est d'origine bulgaro-turque,  Après un bref passage par la Suisse, elle s'installe en France avec sa famille. Son parcours universitaire commence par l'étude des langues orientales pour se terminer par des études de peinture. A le fin de ses études elle enchaîne les petits boulots : chauffeur-livreur, voyante, voix pour la radio  etc. Elle devient par la suite journaliste dans L'Echo des savanes puis Libération. Elle publie son premier polar en 1994 : Le penseur de Vallorbe

 À chaque mal son remède et les veuves seront bien gardées. Mais avec Charles, il y a un os. Et rien à voir avec le col du fémur. Musées, vitamine et guêpière, olé ! Alors Marguerite va découvrir la brouette togolaise, la loco du Far West (qui fait tchoutchou) , la position du jeune yogi au-dessus de la rizière du levant... À 69 ans ! Plus les crises de virulence jusqu'aux terminaisons nerveuses ! Marguerite a le blues de la blanquette, et la pilule devient vraiment dure à avaler. Charles a un secret et les carottes vont bien finir par être trop cuites et même, complètement râpées !
(Quatrième de couverture, 2ème partie) 

La collection grise chez baleine est  une collection de polar/roman noir ou les héros sont plus âgés que dans les polars habituels. De 17 à 117 ans proclame la jaquette. La couleur grise étant une référence à la couleur de cheveux des protagoniste principaux.
Du viagra dans la vinaigrette nous plonge dans les pensées de son héroïne, sa rencontre avec Charles son possible futur mari, ses petites petites manipulations pour arriver au mariage et ses plans pour  mettre son futur mari entre quatre planches. A la fois très amusant dans son langage imagé (il y a un petit lexique à la fin du livre qui explique les expressions les plus farfelues) et dans son cheminement. ce livre souffre pourtant d'une fin abrupte, voir bâclée, que je ne m'explique pas. Du viagra dans la vinaigrette à été publié en 2002 et est le deuxième polar d'Elian K. Arav et son dernier en date. J'ai aimé ce livre, j'ai ri au langage plus que familier de Marguerite. La bêtise de ses hommes m'a étonné. J'ai frémis devant le zeste de citron qui assaisonne les carottes râpées (une arme mortelle que Marguerite maîtrise à la perfection). Malgré tout cela, ce livre est un acte manqué, un bon livre mal fini qui, dans ses deux derniers chapitres, transforme le plaisir de la lecture en frustration. Je crois que je préfère encore relire Dirty week-end ...

Du viagra dans la vinaigrette, Eliane K.Arav, Rditions Baleine/ Le Seuil [2002], 98 pages

2 commentaires:

Crazy Cat a dit…

Sa sueur? Comme la sueur de son corps?

Cultiste a dit…

Non soeur comme dans frère et soeur ^^ (merci c'est corrigé)