Pieds nus sur les limaces

Lily ne fait que des bêtises: dépecer de petits animaux, insulter les gens, coucher avec n'importe qui.
Lily est étrange, sa famille aussi. Sauf Clara, douce et raisonnable, qui s'est sacrifiée pour la folie des autres. Aujourd'hui Clara est fatiguée. Parfois, elle trouve encore la force de prendre sa soeur dans ses bras pour la serrer fort, de plus en plus fort...
(quatrième de couverture)


Fabienne Berthaud cummule les métiers comme beaucoup d'artistes,  actrice (un petit rôle dans une sitcom de TF1), réalisatrice, scénariste et enfin auteure. Elle a publié cinq livres : un premier roman en 1994  : Cafards, puis un roman : Mal partout en 1999. La même année, un polar  chez Fleuve noir : Moi par exemple.
En 2010 sort son quatrième livre : Pieds nus sur les limaces. Son éditeur annonce la sortie d'un cinquième ouvrage pour début 2011 : Un jardin sur le ventre. Le créneau de Fabienne Berthaud aussi bien dans ses livres et des ses films, c'est la folie dans la cellule familiale. Un thème casse-gueule qui peut facilement tomber dans l'outrance et la provocation facile. Après un premier film se déroulant dans une chambre d'hôpital psychiatrique, Frankie (2006). Fabienne Berthault renoue une fois encore avec la folie dans son dernier film, Pieds nues sur les limaces qui n'est pas l'adaptation du livre éponyme, que je vous présente aujourd'hui, mais sa préquelle.  Comme je n'ai pas encore réussi à  la voir,  je vous propose de vous rendre sur le blog Filmosphère pour connaître l'avis d'un cinéphile averti sur le film : La critique de Nicolas Gilli

« Fabienne Berthaud raconte avec pudeur et une inventivité artistique réjouissante le rapport entre deux sœurs. » (Lire sur la quatrième de couverture)
<< Il n'y a rien de pudique et d'inventif artistiquement dans ce livre >>  Cultiste sur son blog  

Le résumé de l'éditeur est encourageant, les 30 premières pages aussi. Comme dans les bons livres et les bons films, Berthault commence fort, très fort. La relation tordue entre les deux soeurs, Lily appelle sa soeur maman. La jalousie de Clara, Pierre, son mari, a des relations sexuelles avec Lily pour calmer cette dernière. Depuis ce dernier événement et bien qu'elle ferme les yeux pour  faire le bonheur  de Lily, une envie de meurtre commence à prendre le contrôle de la sage Clara.
Pieds nus sur les limaces est raconté du point de vue de Clara avec qui l'on partage les pensées et les doutes. Clara n'a pas de vie en dehors de sa soeur. Elle s'en occupe jour et nuit depuis la mort de sa mère. Pour les gens à l’extérieur de la famille, comme Mireille la bonne, elle est une sainte. Sauf que derrière les apparences, Clara est aussi folle que sa soeur.
Florence Berthault en fait des tonnes dans la relation fusionnelle entre soeurs. Elle exagère aussi dans les raisons de cette co-dépendance. Au point de tomber parfois dans le mauvais mélo. Que dire aussi des personnages masculins à peine caractérisés et qui ne sont là que pour victimiser les deux soeurs. Celui qui remporte la palme du personnage masculin le plus ridicule reste le père décédé de Clara. Père incestueux avec Clara, il devient au fil des pages un pédophile/pédéraste qui abandonne sa fille en se suicidant. Clara , aujourd'hui encore, est amoureuse de son papa. Un joli lot de perversions et de comportements qui peut être appliqué à tous les personnages hommes et femmes de ce livre.  Fabienne Berthault accumule donc les perversions et les troubles psychiatrique pour donner du corps à ses personnages. Sauf qu'elle en fait trop au point d'oublier son récit. Au point même que l'on se désintéresse bien vite, de cette histoire et du malaise de ses marionnettes folles. Tellement improbable. 
Un livre que je ne recommande donc pas.

Pieds nus sur les limaces, Fabienne Berthaud, Editeur Points (11/2010), 157 pages

Aucun commentaire: