Star Trek New Frontier : Into the void


"You're trying to put a cowboy in the captain's chair," Jellico told him
"Absolutely," Picard replied. "This is a new frontier. Who better to send in to try and ride herd on it than a cowboy?"
Argumentation entre le captaine Picard et l'Amiral Jellico pour designer le capitaine de l'Excalibur. (House of Cards page 140)

Deux années ont passées depuis que le premier livre de la série Star Trek New Frontier a fait une apparition sur mon blog. Deux ans. A ce rythme et dans l'hypothèse, peu probable, que le dix-huitième volume sortie l'an dernier soit une conclusion, il vous faudra patienter 32 ans avant que je ne vous parle de la fin de ce spin-off littéraire. Un constat effrayant que j'entends bien faire disparaitre dans mes prochains articles. Oui messieurs et mesdames, je risque de vous souler avec mon trekkisme.Et sinon vous faites quoi pendant les trente-deux prochaines années ?

La fin de House of Cards (cliquez pour vous rafraichir la mémoire) voyait le Capitaine Calhoun prendre possession de l'Excalibur. Un capitaine profondément marqué par son passé de leader de la rébellion et a qui Starfleet a offert une seconde vie pas forcement plus tranquille. Into the voïd débute quelques jours après la fin de House of Cards. L'équipage n'est pas encore complet et le vaisseau n'est pas totalement opérationnel. Il n'a pourtant pas fallu plus que ces quelques jours pour que Mackenzie Calhoun se fasse une réputation de rustre au tempérament lunatique. Son comportement secret et sa manière de parler sans ménagement ont minés le moral d'un l'équipage, déjà nerveux.
Bien conscient de ses limites, il compte sur le recrutement d'un premier officier pour palier ses défauts. C'est à ce moment que son ex-fiancée embarque secrètement, bien décidée à réclamer ce même poste. 

Le docteur Selar, de son côté, est dans son infirmerie et mène ses uniformes bleus à la baguette. Professionnelle et froide, elle est la parfaite incarnation d'un Vulcain à un poste à responsabilité. Elle commence néanmoins à douter de son état mental quand elle se rend compte qu'elle maltraite un de ses médecins humains. Il a pour unique faute de ressembler un peu trop à son défunt époux. Le capitaine lui fait d'ailleurs remarquer que son comportement est anormalement froid même pour une Vulcaine. De retour à l'infirmerie, elle décide de faire le bilan de santé de membres d'équipage déjà à bord, plus pour ne pas penser à sa conversation avec le capitaine que pour respecter la réglementation de Starfleet. C'est probablement pour respecter cette même réglementation que l'ingénieur en chef, à qui elle a ordonné de venir à son examen, lui fait une proposition indécente qui la laisse songeuse. 

A l'académie de Starfleet, Soleta fait ses bagages et reçoit la visite d'un vieil ami. Une personne de son passé qui lui réclame une faveur, embarquer clandestinement à bord de l'Excalibur. Surprise de cette requête venant l'homme qui l'avait aidée à s'enfuir de la planète Thallon (voir House of Cards) et soucieuse de rembourser sa dette (et celle de l'ambassadeur Spock par la même occasion), elle accepte.


As the Thallonian Empire succumbs to violence and insurrection, the U.S.S. Excalibur prepares to launch on her humanitarian mission of mercy. But her departure is destined to be a memorable one, as Calhoun contends with an unexcected stowaway, a relationship with his crew, and_light-years away_frightened refugees, abord a dying ship.
 (quatrième de couverture)

Dans ce volume, trois personnages importants font leurs apparitions :

Le commandant Elisabeth Shelby, personnage importé par Peter David de la série Star Trek tng. Elle avait fait sa première apparition dans le double épisode Best of the both worlds ou l'Enterprise affrontait les Borgs pour la première fois (Saison 3 ep 26 et saison 4 ep 1). Personnage carriériste au caractère volontaire et petite protégée de L'Amiral Jellico (durant Star Trek tng et au moment ou commence Into the voïd). Elle incarne dans Star trek New Frontier, l'officier de Starfleet piégée entre les règles de la Fédération et la réalité du terrain. On n'apprend notamment qu'elle fut premier officier de l'Excalibur avant que MacKenzy Calhoun ne soit nommé capitaine et qu'elle espérait obtenir le grade de capitaine pour cette mission et sur ce vaisseau. Elle remonte à bord de l'Excalibur, bien décidée, à avoir une conversation avec le nouveau capitaine et accessoirement son ex-fiancé.

Si Cwan : Dernier rescapé connu de la famille royale Thallonienne (terme vf par mes soins), il avait fait une première apparition dans House of Cards ou il tentait de convaincre les représentants de la Fédération de l'accepter en tant qu'ambassadeur à bord de l'Excalibur. Méfiants, L'Amiral Jellico et l'ambassadeur Danteri s'y sont opposés. Si Cwan est le personnage hautain et noble que son ancien statut royal suggère. Il ne cache pas son souhait de se voir sur le trône de sa planète natale pour redonner une splendeur à un empire Thallonien (Thallonian en vo)  aujourd'hui en miettes. Rien n'est pourtant simple et Si Cwan pourrait bien avoir des raisons plus personnelles pour embarquer sur l'Excalibur. De bonnes raisons qui pourraient mettre sa vie et celles de ceux qui l'accompagnent en danger. Pour le moment son petit stratagème, pour embarquer discrètement, pourrait le voir confronter à la sécurité de l'Excalibur.

Burgoyne 172 : Le chef ingénieur de l'Excalibur est au même titre que Si Cwan, un personnage original. Il/elle est un Hermat (vo). Une race extraterrestre donc une des spécificités est de posséder des organes sexuels des deux sexes. Burgoyne se vante régulièrement de posséder "deux facettes" pleinement fonctionnelles (ne me demander pas de vous faire un dessin, merci).
Hormis ses allusions à sa sexualité très active, c'est un(e) ingénieur(e) des plus sérieux(se) et professionnel(le). Dans ce volume, il/elle est le premier membre de l'équipage à comprendre involontairement "le problème" du Dr Selar et a tenté d'en profiter.

Dans ce volume, L'équipage de l'Excalibur viendra en aide à un transporteur de colons en détresse et entrera en contact avec un vaisseau clamant transporter des rescapés de la planète Thallon et parmi eux, un membre de la famille royale supposée morte.
Peter David continue dans ce volume à planter le décor de sa série et à nous présenter ses personnages et les interactions entre chacun d'entre eux. Le mélange de personnages originaux et de personnages déjà existants, fonctionne à merveille et c'est un plaisir de revoir certains personnages (le commandant Shelby en tête). Dans ce volume également, David débute réellement les choses sérieuses et place son équipage, encore en rodage, face à une situation potentiellement explosive. Toujours aussi plaisant à lire, la série de Peter David se démarque des séries classiques par une ambiance plus décontractée et une meilleure exposition des différents personnages. Je vous donne donc rendez-vous dans peut être deux ans pour le troisième volume et la suite de ma présentation des différents personnages (car oui il en reste encore).

StarTrek New Frontier Into the voïd, Peter David, Pocket Book [1997], 151 pages.

Aucun commentaire: