Queen Betsy -1 : Vampire et célibataire

Pour le bien de ma santé mentale, enfin le peu qu'il m'en reste, je vais laisser une blogueuse mode, devenir blogueuse littéraire le temps de ce billet. Elle va vous dire pourquoi Queen Betsy est la série chic et sexy qu'il faut lire quand on est une fille.
En clair, ceci est un article humoristique pour vous parler d'un livre que j'ai détesté et qui m'est tombé des mains.
Cultiste

"Mourir, ça fait réfléchir… Par exemple, cette semaine, j’ai perdu mon boulot, je suis morte dans un accident et, quand je me suis réveillée à la morgue, j’étais devenue une vampire. Bon, il y a des côtés positifs : je suis désormais super forte et les hommes semblent bien plus sensibles à mon charme de suceuse de sang. Il faut juste que je m’habitue à mon nouveau régime liquide…
Autre problème : mes amis du monde de la nuit disent que je suis une sorte de reine annoncée par une prophétie ridicule. Ils ont besoin de moi pour renverser un vampire assoiffé de pouvoir, au look trop ringard ! Le cadet de mes soucis ! Sauf qu’ils ont des moyens de pression efficaces, comme la nouvelle collection Manolo Blahnik ; une fille qui se respecte ne peut pas dire non…"
 (quatrième de couverture)

Salut les copines, alors aujourd'hui je vais vous parler d'une série de livres donc je suis trop fan (vraiment trop trop).
Je n'ai lu que le premier volume mais ça me suffit pour être accroc. Alors, voilà Queen Betsy c'est une série qui mélange Chick-Lit et Bit-Lit comme un mariage très classe entre Confession d'une Accroc au shopping et un livre avec des vampires (c'est trop tendance les canines !). La série est écrite par Marie Janice Davidson, une écrivaine américaine qui écrit plein d'autres livres dans le même style mais malheureusement aucune de ses autres séries n'est traduite en français (on va faire une pétition !). C'est trop triste parce que moi j'aurai bien voulu lire des histoires de filles loup-garou qui ont des problèmes amoureux ou des filles cyborgs qui ont des problèmes pour sortir avec des garçons.
Revenons à Queen Betsy. Au pays des Américains la série est super importante de plus de dix volumes. Un onzième est déjà annoncé pour l'année prochaine. Vous imaginez dix livres. Je vais avoir de la lecture pour les dix prochaines années. J'espère que Milady (l'éditeur français) va faire un geste gentil et m'envoyer les volumes suivants parce que dix livres ça fait un sacré investissement (surtout si je compte le prix du dico pour les mots difficiles). Après tout je leur fais de la pub gratuite (hihihi...).

<< _ Je me demande..., reprit-il d'une voix qui ressemblait davantage à un murmure. (Son doigt allait et venait dans ma bouche comme un étrange viol qui me révoltait autant qu'il m'excitait.). Je me demande quel gout tu aurais...  >>
Page 112

Ce que j'aime le plus dans le personnage de Betsy c'est qu'elle est un peu comme nous les filles. C'est une top modèle qui porte des fringues de marques (comme moi) et faisait un métier barbant de secrétaire (comme vous parce que moi mon travail c'est blogueuse mode influente). Elle aime son papa, comme toutes les filles et déteste sa belle-mère (une sacré garce comme la mienne faudra que je vous en parle un jour). Toujours comme nous les filles, elle aime être embrassé de force par un inconnu même si elle dit qu'elle ne veut pas et qu'elle résiste mollement (c'est juste par principe si elle résiste). Betsy est aussi une fille trop cool (elle est blonde comme moi) qui se laisse traiter de p.t.sse sans rien dire. Il faut dire que Betsy à un langage de poissonnière (et encore la mienne est plus distinguée)
Elle a aussi une meilleure amie Black (avec un b majuscule parce que je suis pas raciste) super riche qui fait des blagues racistes sur l'esclavage. C'est trop cool ce genre de blagues. Vous savez aussi que je suis trop fan de Sex and the City (Carry c'est moi, mais avec 30 ans de moins Lol!) et bien dans Queen Betsy c'est pareil. Son meilleur ami est gay (Avoir un ami homo c'est comme avoir un Vuitton, Indispensable les filles !) mais il a quand même envie de coucher avec elle. Ben oui dans Queen Betsy les vampires filles ont un pouvoir qui attirent tous les hommes même les gay ! (et les moches aussi Beuark !). Heureusement dans le livre, il y a le beau Eric Sinclair, un vampire ténébreux qui couchent avec des professionnelles devant un miroir sans tain. IL EST TROP SEXY les filles ! (en plus il en a une grosse... voiture de sport ! vous pensiez à quoi ! hihihi).
Comme l'héroïne, il a des amis trop originaux comme une lesbienne et un majordome anglais et gay (CQFD ! hihihi....). Parlons maintenant du méchant de ce premier livre est comme tous les méchants dans la vie il est vieux, petit, gros et moche.  Heureusement Betsy ne se laisse pas faire et s'en débarrasse assez vite.
Ce qu'il y a de génial dans ce premier volume c'est que Marie Janice (je l'appelle par son prénom parce qu'on est super copines maintenant) a bien fait ses recherches et a placé plein de références totalement naturelles et geek trop sensass, toutes les deux pages (Spiderman, Resident Evil, Buffy, Batman, etc). Autre chose qui revient régulièrement (et de façon tout aussi naturelles) les scènes sexy. Dans le monde de Betsy, les vampires doivent se nourrir de sang sur les humains, mais en contrepartie ils doivent avoir des relations sexuelles avec eux. Et c'est chaud oh la la !.
En plus Marie Janice décrit parfaitement nos petits problèmes intimes par le biais du statut vampirique. Betsy devenue vampire ne ressent plus de plaisir de façon normal. Son poing G s'est déplacé vers ses canines (qui l'a font zozoté d'ailleurs). Comme dis mon mec (Vous savez le mannequin de chez Calvin Klein) c'est un livre très féministe pour nous les meufs (oui mon mec comme un gentleman fermier). J'ai vraiment hâte que Milady m'envoie (gratuitement hein !) le prochain volume de la série. J'ai vraiment envie de savoir comment évolue la relation de Betsy et de Sinclair. Je suis sure que ça va finir par un mariage hihihi.

Queen Betsy 1_Vampire et célibataire, Mary Janice Davidson, Traduit de l'américain par Cécile Tasson, Editeur Milady (18/02/2011). Titre original : Undead and Unwed (2002), 350 pages

Aucun commentaire: