Starfleet Academy : The Gemini Agent

In The Gemini Agent, as first-year final exams week kicks off, several incident reports with serious allegations against James T. Kirk end up on the Commandant of Midshipmen's desk. None of the allegations are true, of course… or are they? Kirk is being plagued by mysterious blackout periods, so he finds the allegations difficult to refute. During these blackout periods, he has no recollection of what he did, save for some very disturbing and disjointed memories. Kirk needs his friends, Bones and Uhura to help prove his innocence. Who is targeting Kirk, and why is he being targeted? And how far are they willing to go? Someone close to Kirk holds the answers to all of these questions, but can he put the pieces together before it's too late? 

 Challenge je lis en anglais : Cinquième livre

Les épisodes de Starfleet Academy se suivent et se ressemblent pour le personnage de James Tiberius Kirk. Devoir tolérer une brute en guise de rival (The Gemini Agent voit le retour de Thikonov son rival russe), passer d'agréables moments avec sa dernière petite amie en date (ici T'laya une Vulcaine), écouter attentivement les conseils de la jolie Uhura et remonter le moral de ce bougon de Dr McCoy (alias Bones).  Bien sûr, il y a aussi les études et les examens. The Gemini agent place ses personnages devant l'examen final de première année. Une simulation de combat, à bord d'un véritable vaisseau de la fédération. Le même type d'épreuve que celui décrit par Peter David dans La première aventure de Worf.

Lieutenant Caan smiled and then said, "If Cadet Kirk was conducting searches on Fleet Dynamics or Tactical Analysis or other Command College course material, I would agree with you. 
"He wasn't surfing for, um, porn, was he?"
McCoy asked, afraid of what the answer might be

Oui le quotidien de Kirk à l’académie de Starfleet est monotone pour le lecteur lambda. Heureusement l'aventure vient frapper à sa porte et sortir le lecteur de son coma induit par de niaises "kirkeries". Le futur capitaine Kirk est un personnage principal ennuyeux, son quotidien d'étudiant est aussi enthousiasmant qu'une réunion cosplay de chirurgien-dentistes fans de  Star Wars.
 Voir l'aventure venir à lui alors qu'il n'est qu'un simple cadet une hérésie en soi. Starfleet academy semble un établissement fort peu sûr pour ses élèves. C'est le cas encore dans ce volume ou un espion s'est infiltré au beau milieu de nos aspirants aux étoiles. Il ne trouve rien de mieux à faire que de faire accuser James Kirk de tentative de meurtre.
Après avoir revisité un ennemi iconique de la Fédération dans The Delta Anomaly, abordé succinctement un événement fondateur de l'histoire de la terre dans The Edge, voici maintenant que la nouvelle série Starfleet Academy, par le biais de Rick Barba, nous narre les exactions d'un espion romulien sur le campus. Ce secret étant révélé dès le premier chapitre ce sont ses motivations qui sont le vrai mystère de The Gemini Agent.

"Certainly my own existence suggests a common Vulcan-Human ancestry," replied Spock "My father's Vulcan sperm found my mothers's Human egg to be hospitable destination, genitically speaking, and thus here I am."
Gosh, how romantic, throught Uhura.
(Quand je vous disais qu'ils étaient drôles ces deux là...)

Notre petit groupe de cadets sera épaulé par un agent de Starfleet intelligence (services secrets) : le lieutenant Caan. Sa première apparition dans l'histoire sera l'occasion d'une mention du fameux article 14, section 31 de la charte de la création de la Fédération qui permet d'agir de manière préventive en cas de danger sur son existence. Les fans de Deep Space Nine comprendrons ce que cela implique, les autres attendrons que j'aborde le sujet, plus précisément, dans un futur article. Je sais je suis pénible à ne rien révéler, mais il faut bien ça pour vous pousser à regarder les séries tv Star Trek et ne pas vous les spoiler.
Le récit voit aussi l'arrivée du jeune cadet Chekov, intégrant le groupe d'amis de Kirk. Une version geek (peu doué avec les filles, mais surdoué en hacking informatique) du russe de l'univers classique. Pavel Chekov est toujours le même énervant petit génie aperçu dans le film, mais ici, Rick Barba lui offre ce que J.J. Abrams n'a pas su lui offrir, faute de temps surement : une personnalité, tes motivations et un entourage.  Autre personnage mentionné, mais qui n'apparaît malheureusement pas : Hikaru Sulu. il faudra donc attendre un hypothétique quatrième volume pour le voir en action. 

"I need your help" said Spock bluntly.
Uhura smiled. "My help?" she said. "I'm your student. I don't help, I follow orders."

Un troisième volume plus agréable à lire que le second, plus mouvementé aussi et moins focalisé sur le personnage de Kirk. L'ajout de Chekov améliore grandement l'ambiance de ce volume. Ne vous y trompez pas, James Kirk est toujours le point central de l'attention de tous, mais la présence d'un plus large casting de personnages atténue son énervante omniprésence. Dans ce volume, il est la victime de l'espion romulien et passe le plus clair de son temps dans un état second, voir comateux, ce que j'ai beaucoup apprécié.
 Uhura et Spock obtiennent quelques bons moments et Bones trouve une petite amie potentielle en la personne du Lieutenant Caan.
L'autre très bonne idée de cette troisième incursion dans l’académie, c'est la petite intrigue romulienne qui se déroule en parallèle de l'aventure de nos cadets. Elle implique le Tal Shiar, le Central Command (respectivement services secrets et gouvernement romulien) et un scientifique.
 Beaucoup de bonnes idées à exploiter dans ces quelques chapitres qui n'auront pas une grande portée au vue les événements du film. C'est vraiment dommage et j'espère sincèrement me tromper là-dessus.

Avec ce troisième livre, je termine les Starfleet Academy en ma possession. J'avoue que  cette série s'est révélée une bonne surprise. Loin d'être de la simple exploitation de licence, elle est parvenue à avoir une personnalité et un univers propre. Bien sur, je peste contre Kirk qui sert de centre de cet univers estudiantin, mais je garde espoir que de futures histoires se focalisent sur les autres personnages. Le prochain volume sortant en juin de cette année, vous pouvez compter sur moi pour le lire.

The Gemini Agent, Rick Barba, Simon & Schuster International, 224 pages