Tiens voilà du bourrin !

Le temps de deux séances au cinéma, je me suis laissé allé à visionner deux films d'actions, l'un produit par notre fierté nationale Luc Besson (comment non ?) et l'autre une adaptation incongrue d'un jeu Hasbro qui a bercé mon enfance : le Touché Coulé.
Voici donc un article qui regroupe mes avis sur ces deux films popcorn saupoudrés de testostérone.

Résumé AlloCiné
MS One est une prison spatiale expérimentale où les 500 criminels les plus dangereux au monde sont maintenus dans un sommeil artificiel. Chargée d’une mission humanitaire, la fille du Président des Etats-Unis, Emilie Warnock, arrive à bord de la station. Une mutinerie d’une rare violence y éclate. Emilie et l’équipe du MS One sont prises en otage par les détenus. Le Président décide d’y envoyer l’agent Snow avec pour seule et unique mission de sauver sa fille et personne d’autre…

Il y a une blonde qui ne va pas tarder à ce faire shampouiner..

Le transporteur en prison 

Un film produit par EuropaCorp n'est jamais un bon signe pour moi. L'usine à scénario de notre Besson national est une machine bien huilée qui recycle les mêmes ingrédients depuis des années.  Le héros viril, la bimbo qui sert de "boulet" aux héros masculins, les dialogues vulgaires, les méchants bêtes et violent et les blagues racistes. Tout cela on le retrouve dans Lock Out (IMDb) avec quand même une variation d'importance. Les blagues racistes sont devenues des clichés racistes, la communauté asiatique souvent visée par les productions "Besson-esques" laisse sa place à une communauté noire qui n'avait pourtant rien demandé.
Je vous épargne le retournement final artificiel autant que grand guignolesque. Dans les bons points du film, il me faut mentionner le toujours très bon acteur Guy Pearce qui se comporte ici comme un John McClane et se fringue comme un Chris Redfield (de RE 5 le jeu pas les films...). Le deuxième bon point revient à Maggie Grace qui parvient à rendre attachante son rôle de potiche (qui ne l'est pas tant que cela en réalité).  Le troisième bon point est pour moi à donner à une réalisation générale de bonne qualité. Les effets spéciaux (et spatiaux) sont impressionnant et nous font regretter que le film se déroule, la majorité du temps, en intérieur.

Si comme moi, vous êtes fan de Guy Pearce, ce Lock Out est un film à voir pour sa seule présence, sinon vous pouvez passer votre chemin (ou revoir le Transporteur...).



Résumé AlloCiné :
Océan Pacifique… Au large d’Hawaï, l’US Navy déploie toute sa puissance. Mais bientôt, une forme étrange et menaçante émerge à la surface des eaux, suivie par des dizaines d’autres dotées d’une puissance de destruction inimaginable.
Qui sont-ils ? Que faisaient-ils, cachés depuis si longtemps au fond de l’océan ?
A bord de l’USS John Paul Jones, le jeune officier Hopper, l’Amiral Shane, le sous-officier Raikes vont découvrir que l’océan n’est pas toujours aussi pacifique qu’il y paraît.
La bataille pour sauver notre planète débute en mer.

Un power ranger se cache dans cette photo. sauras tu le retrouver ?

Oh non ! il a coulé mon porte-avions !!!!! 

Je ne donnais pas cher de cette adaptation de la bataille navale de mon enfance surtout quand j'ai découvert que les besoins scénaristiques du film avait mixé le jeu de société avec l'idée d'une invasion extra-terrestre.  Battleship (IMDb) se retrouve donc dans la même cour qu'un film comme World Invasion : Battle Los Angeles (IMDb). 
Comme ce dernier, avec lequel il partage une ambiance militaire, Battleship possède un scénario multipliant les points de vue et une simplicité dans le traitement de ses personnages. Si je me suis déplacé pour Guy Pearce dans Lock Out, c'est pour Taylor Kitsh que j'ai aligné la monnaie pour BattleShip. Oui, j'aime les seconds couteaux d'Hollywood et non je n'en ai pas honte de ça. Son personnage de jeune rebelle, que son grand-frère tente de protéger. L'amour et l'armée vont le changer (un peu). Rihanna, la chanteuse, obtient le rôle de la femme forte de caractère et qui parle peu. Une bonne idée qui permet à son personnage de s'éloigner un maximum de celle qui l'incarne. Lavée de son maquillage de prostituée et coiffée normalement pour le film, Rihanna ressemble enfin à autre chose qu'à une droguée en manque. Dans les seconds rôles marquants, il y a aussi John Tui, plus connu pour ses rôles dans les séries pour kids : Power Rangers. Il incarne ici un mécano qui n’hésite pas à faire du corps à corps avec des aliens en armures pour protéger les moteurs de son navire. Comme quoi, il est possible de tourner dans des séries débiles et d'avoir une forte présence à l'écran (je parle de son aura et pas de son poids...). L'autre surprise vient de Tadanobu Asano, déjà aperçu dans un film de Kitano (Takeshi's) et dans Thor (où il jouait un Hogun asiatique). Son rôle d'officier japonais vicieux à l'humour cinglant est le parfait complément au personnage de "petit con" joué par Kitsh. Liam Neesson est ici cantonné à un troisième rôle humoristique. 
Production Bay oblige, Battleship propose des effets spéciaux à grand spectacle et des combats navales impressionnants. Film américain oblige, on échappe pas au moment patriotique qui est ici détourné pour un hommage aux anciens combattants. Autre détail inattendu, la place accordée dans le scénario à un personnage handicapé (joué par un vrai handicapé moteur), il vole les scènes à la blonde de service et possède un rôle crucial. Cela semble un détail, mais vu le peu de visibilité des personnes handicapés dans le cinéma grand public et dans un autre rôle que le faire valoir d'une personne valide, c’était important de le noter (oui j'ai vu Intouchable est c'est aussi une exception). 
Vous l'aurez compris, Battleship est un bon film d'action sans véritable défauts qui mérite le coup d'oeil pour peu que vous aimiez les films d'actions.

Les cinq premières places du 
Palmarès Interblogs des sorties cinéma (Mars 2012)

1 = Bullhead 4,38

2 = Take shelter 4,09

3 E Cloclo 3,82

4 = Louise Wimmer 3,79

5 = Millenium : les Hommes qui n'aimaient pas les femmes 3,77








Pour connaître la suite du classement rendez-vous sur le blog de Vance.

Aucun commentaire: