Star Trek New Frontier : The Two Front War


Two mysteries vie for the attention of the crew of the Excalibur. Is the hospitality of the people of Nelkar too good to be true? And does a stranded spaceship truly hold the object of Si Cwan's quest...or is it instead an all-too-deadly trap? 

Voici le troisième volume des aventures de l'équipage de l'USS Excalibur. A l'instar de deux premiers volumes : House of Cards et Into the Voïd, il fait partie d'une introduction en quatre livres formant un histoire complète.

  Challenge je lis en anglais : Dixième livre

Après avoir sauver un transporteur de réfugiés d'une destruction certaine, le Cambon, le capitaine Calhoun et son équipage doive subir les attaques d'un vaisseau Nelkari. Bien que n'opposant aucune menace contre l'Excalibur, Mckensie Calhoun se voit obliger de le rendre inoffensif.   A son bord, Laheera, une femme à l'apparence angélique, l'accuse d'avoir piller le Cambon et d'avoir tuer ses occupants.  Elle pointe du doigt l'épave du transporteur qui est amarrer à l'Excalibur en attendant d'être réparer. Rassemblant toute sa diplomatie, Calhoun fait venir sur la passerelle le capitaine du Cambon et des représentants des réfugiers pour convaincre la Nelkari de son erreur.  Alors que les tensions semblent s'appaiser, Laheera fait une proposition humanitaire qui provoque la méfiance de McKenzie. La Nelkari se propose d'accueillir les réfugiers sur sa planète.  En proix au doute, il demande à escorter les réfugiers jusqu'à Nelkar pour s'assurer qu'ils seront en sécurité.
A bord de l'Excalibur, le Dr Selar continue d'avoir des problèmes d'humeur, elle croise le chef ingénieur Burgoyne à la cantine de bord et la discussion forcement pleine de sous entendus sexuels provoque chez la medecin un accès de colère. Une réaction plutôt étonnante venant d'une Vulcaine.  Bien décidée à comprendre ce qui cloche dans son humeur capricieuse et craignant un début d'une maladie mentale, elle propose à Soletta, l'autre Vulcaine à bord, une fusion mentale pour l'aider à se diagnostiquer. Il s'agit bien d'une maladie, mais pas de celle qu'elle croit.
A bord de la navette Marquand, Si Cwan et Zack Kebron sont partit rejoindre un autre vaisseau en détresse transportant la princesse de l'empire Thallonien, Kalinda. Elle est la jeune sœur, présumé morte, de Lord Si Cwan.  Arriver non loin du Kayven Tyin, le chef de la sécurité Zack Kebron, méfiant, demande à parler à la princesse à bord avant de faire quoi que ce soit. La réponse du vaisseau est inattendue et mortelle. Le Marquand essuie des tirs de phasers. Gravement touché, le Marquand est sur le point d'exploser quand Kebron et Si Cwan se téléporte dans le seul endroit sùr aux alentours. Le Kayven Tyin.

Dans un article précédent, je vous avais parlé comment Peter David avait sauvé de l'oubli ses personnages de Starfleet Academy en les faisant membres de l'équipage de l'Excalibur.  A l'exception d'une ingenieur humaine : Tania Tobias. Avec New Frontier qui lui donnait la possibilité d'utiliser des personnages  secondaires de la série TNG, il a préféré l'abandonner au profit d'Ashley Judd (Imdb) alias l'enseigne Robin Lefler.  Apparu dans la série TNG lors de deux épisodes, le personnage n'avait pour fonction que de servir d’intérêt romantique à Wesley Crusher (le fils génial mais ado-pénible du docteur de la série). En seulement deux apparitions pourtant le personnage est resté dans les mémoires pour deux raisons. La première est son côté d’éternelle optimiste, toujours joyeuse et positive et la seconde sa manie  de vivre selon des règles farfelues, mais pleines de bon sens, de son invention. Dans Into the voïd cela donne ça : 

"Getting information out of Zak Kebron is like interrogating a statue." 

Pour plus d'informations sur les personnages de Starfleet academy, Zac Kebron, Soleta et Marc McHenry, il faut vous rendre sur le premier lien cité dans ce paragraphe.

Ce qu'il y a de formidable avec ce long prologue à la série New Frontier c'est que l'action prend de l'amplitude à mesure des volumes. Si je met de côté l'intrigue avec le Dr Selar qui ne m'a intéressé que moyennement. Ce volume est excellent, avec des scènes d'actions plutôt amusantes. Si Cwan et Zac Kebron luttant ensemble dans un vaisseau hostile. Kebron tentant de calmer la colère vengeresse de Lord Si Cwan est un grand moment de divertissement. Ce duo basé sur une amitié naissante possède une dynamique réussie qui j'espère sera encore utiliser par Peter David pour les prochains volumes. Les Nelkars en race culturellement, cousine des Borg, est aussi un apport intéressant.
Dans ce volume, encore un fois Peter David fait en sorte de bien faire comprendre au lecteur que McKenzie Calhoun n'est ni Kirk, ni Jean Luc Picard. Il pousse même son personnage à la limite de ce que l'on peut attendre d'un personnage de l'univers Star Trek. Calhoun est un personnage bordeline dans ses paroles comme dans ses actions et le final de ce volume le prouve. Les Nelkars vont le pousser dans ses retranchements dans une scène inattendue très violente et graphique qui serait impossible à voir dans une série TV. 
 Je vous donne rendez-vous prochainement pour le quatrième volume de la série et enfin le grand final de ce prologue.

Star Trek New Frontier : The Two-Front War , Peter David, Pocket Books (1997), 152 pages

Aucun commentaire: