Jésus contre Hitler : Heil Yéti!

Le Tibet est une terre pleine de mystères et Lhassa — sa capitale — une ville qui renferme de lourds secrets. Et c'est un véritable nid de vipères qui attend John J. Christ et David Goldstein à leur arrivée: il leur faudra aussi bien composer avec les troupes chinoises qu'avec des créatures beaucoup plus coriaces... et poilues! Car ici, au pied des imposantes montagnes de l'Himalaya, le Yéti n'est pas qu'une vieille légende servie aux touristes en mal de sensations fortes.


Les épisodes de Jésus contre Hitler se suivent et se ressemblent un peu. Comme dans les précédents épisodes, Jésus et son boulet David vont rencontrer une créature fantastique et comme toujours il aura un lien avec le petit allemand à la lèvre supérieure poilue. Pour la première fois, un épisode fait référence à des volumes précédents. L'existence du yéti est mentionné dans le second volume. 
Notre dynamique duo va rencontrer des membres de l'agence B chinoise. David va encore tomber amoureux de la mauvaise femme. Ils vont provoquer une bagarre dans une taverne à Lhassa et faire du trekking avec des sherpas.  Ils vont aussi croiser un couple d'anglais très gay (pas un cliché non, pas du tout) et faire une sorte de remake enneigé de Mes doubles, ma femme et moi (Mes doubles, mon sauveur et moi ?!) dans un Tibet occupé. David va, encore une fois, être victime du grand méchant de cet épisode(voir Tentacules en folie) et subir des blagues vaseuses à peine digne d'un American Pie.

"David peina à masquer une grimace de dégoût à la simple évocation du concept de reproduction chez les Yétis"

Je ne suis toujours pas convaincu par le duo John J. Christ/David Goldstein. La dynamique entre les deux personnages fonctionne dans certaines scènes (la scène de la taverne par exemple) et pour ne plus fonctionner ailleurs dans le récit. David est toujours présenté comme le lourdaud de service qui découvre le monde. Il faut croire que l'agence B ne prépare jamais ses agents. L'agence B, toujours elle, obtient dans Heil Yeti!, une raison ésotérique à son existence à défaut d'être un peu mieux décrite dans son fonctionnement. L'explication donnée dans Zombie Nazis en Sibérie était incomplète.  Pour continuer dans les reproches, l'aventure démarre plus lentement que dans les précédents volumes. La ballade avec les Sherpas et le couple d'anglais (personnages inutiles et jetables) est un peu pénible à lire. L'impression de relire Tentacules en folie dans la neige avec un yéti est aussi présente. La structure des récits semble identique et les mêmes événements, à peine modifiés, s'y déroulent.
Alors bien sûr il y a des vannes et de l'action à gogo ce qui aide à faire passer la pilule, mais pas assez pour faire oublier les ressemblances entre les deux histoires. Il reste pourtant quelques bonnes scènes pour racheter cet épisode, judicieusement placés au début et à la fin du récit. C'est moche à dire, mais Heil Yeti! est un épisode faiblard (pour les raisons citées plus haut) et presque dispensable. Sauf que voilà rien n'est simple, son final est excellent et j'ai hâte de lire le quatrième épisode qui s'annonce épique (un peu comme la fin du premier qui annonçait l'arrivée de Cthulhu).
Il vous faudra donc obligatoirement acheter le troisième volume pour lire le prologue du quatrième et ça ce n'est pas vraiment sympa pour le porte-monnaie.
 
Jésus contre Hitler tome 03: Heil Yéti!, Neil Jomunsi, Editeur Walrus, 88 pages

Aucun commentaire: