Star Trek S.C.E. : the belly of the beast

L'univers des romans Star Trek est d'une richesse parfois effrayante. Aujourd'hui je débute avec ce
Elle n'est pas une adaptation d'une série télé (bien que de nombreux personnages connus viennent y faire un tour), mais une série originale suivant les aventures d'un équipage d’ingénieurs chargés de régler les problèmes technologiques laissé par d'autres.  Comme toujours avec les séries Star Trek en romans, le casting est composé de personnages originaux, de personnages de troisième zone aperçu 5 mn dans une des séries tv.
Un exemple tout simple avec le premier officier de l'U.S.S. da Vinci (oui c'est le nom du vaisseau), Sonya Gomez, plus connue des fans de la série Star Trek The Next Generation comme l’ingénieur maladroite qui renversa du chocolat chaud sur l'uniforme du capitaine Picard...


The U.S.S. Enterprise has defeated a gigantic marauding starship from parts unknown. Now that the immediate threat has been neutralized, the S.C.E. has been called in to probe the vanquished hulk in search of both new technology and the secret of its origin. Lieutenant Commander Geordi La Forge has temporarily transferred from the Enterprise to assist Captain David Gold and the crew of the S.C.E. ship, the U.S.S. da Vinci, on this fascinating mission. La Forge works with Gold and his top-of-the-line group of technical specialists to unravel the high-tech mysteries of the supposedly dead alien vessel, only to discover that the real danger has just begun! 


livre une toute nouvelle série composée de plus de soixante volumes. Fait que j'ai découvert après avoir acheté ce premier volume évidemment.
Dean Wesley Smith c'est un peu l'auteur que tous les fans de Star Trek connaissent. On lui doit tout d'abord une trentaine de romans Star Trek  (toutes séries confondues), des novélisations de films, comics et de série tv (Spiderman, X-men, Roswell, MIB ou bien encore Smallville). 
Je ne mentionne ici que ses livres ayant pu être traduit en français, c'est un auteur prolifique, mais peu traduit en français. Il est marié à Kristine Kathryn Rush (un autre auteur Trekkien...) avec qui il travaille parfois en tandem.
If anything needed to be built, rebuilt, programmed, reprogrammed, assembled, reassembled, or just understood, the S.C.E. was who you called on.
Ne nous voilons pas la face, je me doute que vous vous demandez pourquoi Montgomery Scott est sur la couverture de ce livre au côté de Geordi Laforge (oui c'est le même personnage dont j'ai lu la très discutable histoire de jeunesse il n'y a pas si longtemps). Dans The belly of the beast, il nous est raconté comment après avoir été secouru dans un épisode de Star Trek TNG (Relics), Montgomery Scott (devenu capitaine Scott) s'est vu offrir par Starfleet le rôle de coordinateur entre l’amirauté et ce fameux corps des ingénieurs. 
Quant à la présence de Geordi Laforge, qui intègre provisoirement l'équipage du da Vinci, il est justifié par le fait que c'est l'Enterprise-E a immobilisé le vaisseau inconnu qui est le focus de l'intrigue et accessoirement qu'il souhaite revoir son ancienne protégée Sonya Gomez. A noter que l'histoire se déroule entre les films Star Trek Insurrection et Star Trek Nemesis, ce qui explique que Laforge ne possède plus son iconique V.I.S.O.R, mais des implants oculaires.  
Les premières pages de ce livre se focalise sur l'intervention de L'enterprise-E pour sauver une colonie agricole d'un vaisseau sphérique 50 fois plus grand qu'elle, puis Geordi (ainsi que le lecteur) rencontre l'équipage du da Vinci. 
Le capitaine Gold est présenté comme un homme de la trempe de Picard en un peu plus âgé (détail amusant : il est marié à une femme rabbin et à des enfants sur terre). Sonya Gomez autrefois maladroite est devenue une femme décidée qui n’hésite pas à prendre des décisions difficiles, le lieutenant Kieran Duffy second officier du capitaine et ex-petit ami de Sonya est celui qui mènera la seconde équipe d'exploration (il vient comme Gomez de la série The Next Generation).  Domenica Corsi, la très rigide chef de la sécurité du da Vinci. Le Dr Elizabeth Lense qui a côtoyé le Dr Julian Bashir sur les bancs de la fac de médecine (c'est la raison de son unique apparition dans la série télé Star Trek Deep Space Nine...), P8 Blue (ou Pattie) est l'alien bizarre du groupe, ingénieur comme les autres, mais arachnoïde à carapace dans son apparence. 110 et 111, les Bynars spécialistes de l'informatique (c'est eux sur la couverture), une race d'aliens qui naissent lié génétiquement à un autre. Il y a aussi d'autres personnages qui sont présentés dans ce livre mais, vu qu'ils ne font rien de particulier dans cette histoire à part être nommés, je vais attendre le volume suivant pour tous les présenter. 
L'histoire principale se focalise sur l'équipe menée par Sonya Gomez qui va inspecter le vaisseau et la peu ragoutante découverte qu'elle va y faire. Pourquoi un puissant vaisseau d'une race inconnue attaquerait une colonie agricole ? Surtout que cet immense vaisseau à la technologie avancée est un navire de croisière pour touristes... 
Bien que courte, l'histoire est haletante et parvient à surprendre de temps en temps. L'équipage du da Vinci est charismatique et semble prometteur. Bien que j'ai truffé cet article de liens entre cette série de romans et l'univers Star Trek en général, la série semble vouloir se diriger vers quelque chose d'accessible à l'image de New Frontier par Peter David. Je me ferais un avis définitif sur la série en lisant le second volume. A suivre donc.       
Star Trek S.C.E. : the belly of the beast, Dean Wesley Smith, Pocket books (08/08/2000), 69 pages